à l'occasion du 80e anniversaire de son décès
7-9 nov. 2018 Nancy (France)

Un colloque pluridisciplinaire couvrant l'ensemble des activités de Paul Perdrizet

L’université de Lorraine organise les 7-9 novembre 2018 un colloque international à la mémoire de Paul Perdrizet (Montbéliard, 1870 - Nancy 1938), à l'occasion du 80e anniversaire de son décès et pour clore un ensemble de programmes conduits sur ses archives conservées à Nancy.

 

À la redécouverte d'une figure universitaire importante de Nancy et Strasbourg

 

Paul Perdrizet est une figure importante de l’histoire de l’enseignement universitaire et de la recherche en archéologie et en histoire de l’art pour les universités de l’Est de la France : cet ancien membre de l’École française d’Athènes, où il joua un rôle clef dans la « Grande Fouille » de Delphes de 1894 à 1899, fut en effet le créateur du premier musée archéologique universitaire de Nancy en 1904, le premier titulaire de la chaire d’archéologie et d’histoire de l’art dans cette faculté puis, en 1919, dans l’université de Strasbourg redevenue française.

 

Ses travaux scientifiques recouvrent des domaines très divers dans ces deux disciplines et continuent d’être largement cités, par exemple dans le domaine de l’iconographie médiévale ou dans celui de l’archéologie de l’Égypte gréco-romaine. La diversité des profils de ses principaux élèves du byzantiniste André Grabar au numismate Henri Seyrig en passant par l’archéologue Albert Grenier et l’helléniste Yves Béquignon, atteste de l’influence qu’il eut à Nancy comme à Strasbourg.

 

Pourtant, cette figure est restée assez méconnue : le projet de mélanges en son honneur, envisagé par André Grabar et Pierre Jouguet en 1939, fut en effet abandonné avec le déclenchement de la seconde guerre mondiale et la figure de Paul Perdrizet tomba ensuite dans un oubli relatif. Sa bibliographie ne fut par exemple jamais établie en détail.

 

Le bilan de travaux de recherche et de valorisation de plusieurs fonds

 

Suite à la redécouverte des archives scientifiques de Paul Perdrizet données à l’université de Nancy 2 (désormais Université de Lorraine, UL) en 1981, plusieurs projets ont été conduits autour de la conservation, de l’étude et de la valorisation de ce fonds.

 

  1. De 2013 à 2016, le projet « Archives Perdrizet », soutenu par le Conseil régional de Lorraine et le conseil scientifique de l’UL, a permis un premier inventaire des fonds, le reconditionnement et la numérisation des imprimés et des photographies sur plaques de verre, ainsi que leur versement sur une base de données Omeka, les Archives Perdrizet.
  2. En 2016-2017, dans le cadre d’un programme « carte blanche » accordé par l’Institut National d’Histoire de l’Art, coordonné par Daniela Gallo et Samuel Provost, une exposition photographique, son catalogue et deux ouvrages scientifiques ont fait un large usage de ces archives Perdrizet sur le thème des bibliothèques qu’il avait créées.
  3. La photothèque de l’Institut d’archéologie classique qu’il avait largement contribué à constituer est en cours de numérisation dans le cadre d’un projet soutenu par le Conseil scientifique et le pôle scientifique CLCS de l’université de Lorraine, pour être versée sur une autre base Omeka dédiée à l’histoire de l’enseignement d'histoire de l'art et d’archéologie à Nancy, les Archives de l’Institut d’Archéologie classique de l’université de Nancy (en construction).

La multiplication des recherches biographiques dans le champ de l’histoire de l’archéologie, à la suite notamment du dictionnaire biographique d’Ève Gran Aymerich, a été l’occasion de colloques importants sur quelques-unes de ces figures majeures avec lesquelles Paul Perdrizet a travaillé telles que Salomon Reinach, Franz Cumont ou encore Henri Seyrig. L’addition de la figure du savant nancéien s’impose donc, d’autant plus que l’année 2018 marquera le 80e anniversaire de sa disparition.

 

La diversité des thèmes de recherche de Paul Perdrizet comme celle de ses activités sociales et professionnelles justifie l’organisation d’un colloque international et pluridisciplinaire. Il aura pour objectif d’éclairer ce profil scientifique singulier, d’en évaluer la postérité et de traiter quelques-uns des dossiers scientifiques inédits contenus dans ses archives. Les travaux du colloque feront l’objet d’un ouvrage permettant en particulier l’édition scientifique de certaines de ses archives, articles inédits ou correspondances.

 

 

Comité d'organisation du colloque

Samuel Provost, maître de conférences d'archéologie et d'histoire de l'art, UMR 7117 LHSP-AHP, Université de Lorraine

Frédéric Tixier, maître de conférences d'histoire de l'art du Moyen Âge, EA 3945 CRULH, Université de Lorraine

   

Projet_affiche_colloque_Perdrizet_220px.jpg

Partenaires

Logo_UL

Logo_AHP

Logo_CRULH

Personnes connectées : 1